Actus

Les Poupées

21 octobre 2014

Thèmes, , ,

 

Sortie depuis une semaine, la poupée Eleanor  en a conquis plus d’un. À cette occasion nous allons revenir sur les poupées les plus effrayantes du cinéma.

 

 

Big Baby

 

Dans Toy Story 3, Big Baby est l’acolite de l’ours Lotso. Avec son regard fixe et un oeil en moins, le fait qu’il ne sourit ou ne rit jamais a glacé le sang de plus d’un enfant ! Aux côtés de Woody et Buzz l’Eclair, Big Baby redeviendra-t-il une gentille poupée comme à ses début de jouet ?

 

bigbaby2
 

Chucky

 

Datant des années 90, la poupée Chucky fait son apparition dans le film « Jeu d’Enfant » (1988). On y découvre Andy, qui pour ses six ans reçoit comme cadeau une poupée parlante dont il devient totalement fan. Cette poupée, c’est Chucky. Et ce que ne sait pas encore Andy, c’est que Chucky n’est pas comme toutes les autres poupées, elle est capable de beaucoup de choses… entre autre, tuer ! En 2013, après d’autres films, la poupée a fait son grand retour au cinéma avec « La Malédiction de Chucky »

 

chucky

 

Annabelle

 

C’est le phénomène de l’année 2014, la poupée d’horreur Annabelle en a effrayé plus d’un jusqu’à faire retirer le film de certaines salles de cinéma ! Annabelle, c’est l’histoire de John qui va offrir une poupée très ancienne et d’une grande rareté à sa femme Mia. Cette dernière est ravie jusqu’à ce qu’elle s’aperçoive qu’Annabelle est possédée par un spectre satanique…

 

annabelle

 

Slappy

 

Slappy est le pantin maléfique de la saga Chair de Poule. La marionnette revient à la vie dès que quelqu’un prononce la phrase « Toi et moi ne faisons plus qu’un maintenant ». Suite à cela, Slappy tente par tous les moyens de transformer la personne qui l’a ramené à la vie en esclave.

 

slappy
 

3 commentaires

Alice - le 21/01/15 à 19h25

Big Baby ne fait pas peur par apport aux autres 😯 .

Frip - le 26/10/14 à 18h46

Oups ! J'ai dit la phrase toi et moi ne raison plus qu'un maintenant ! 😥 😕

CrazyMadnessBooks - le 25/10/14 à 19h08

Je suis allé voir Annabelle au cinéma, et perso je m'attendais a bien pire, c'est beaucoup de pub et de marketing: pour pas grand chose. Rien ne vaut le bon vieux Slappy 😉 !